Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 17:37

Avant toute chose je tiens à signaler que cet article n'aurait pas été possible sans le dernier apéro fight organisé par le site masterfight (http://www.masterfight.net/) au cours duquel le gérant de ce site à permis aux participants de constater cette baisse d’intérêt.

De moins en moins de personnes s’intéressent aux arts martiaux et aux pratiques martiales de manière générale. A l’appui, voici un graphique démontrant l’évolution de la recherche du terme « arts martiaux » sur google depuis janvier 2004* en France.

On constate une baisse alarmante de l’intérêt porté aux arts martiaux. La recherche du terme suit en effet une régression (-78,6%) constante durant toute la période. On remarque de plus que les pics d’activité qui correspondent au mois de septembre de chaque année, sont de moins en moins importants au fil des années, preuve que l’art martial intéresse de moins en moins le grand public. On pourrait penser que cette dynamique n’est pas propre à l’art martial mais à l’ensemble du monde du sport, or, force est de constater que ce n’est pas le cas. En effet, sur cette même période, on constate que les termes handball, basket, ou tennis ne subissent pas ou très peu de diminution. Le terme foot, lui, a vu une augmentation de plus de 50% sur cette même période. Les arts martiaux et les sports de combats semblent donc en crise et intéressent de moins en moins le public.

Cependant il ne faut pas se limiter à la seule recherche du terme art martial pour bien comprendre la baisse d’intérêt que suscite le monde des arts martiaux et sports de combats.

Analyse de la situation
Bien que ce chiffre de -78,6% de recherche du terme « arts martiaux » sur google ait de quoi inquiéter, la situation bien que très préoccupante n’est pas désespérée pour tous les arts martiaux. Voici dans un premier temps un graphique comparant la recherche des termes « judo » et « arts martiaux ».

Bien qu’il y ait une baisse dans la recherche du terme « judo » de l’ordre de 15,4% qui contraste fortement avec la baisse de recherche du terme « arts martiaux », la baisse est vérifiable au niveau des arts martiaux et sports de combats en général.

Voici un autre graphique reprenant les 5 termes d’arts martiaux ou de sports de combats les plus recherchés sur la période.

On remarque tout d’abord que le judo et la boxe restent tout de même fermement ancrés dans l’intérêt du public et sont bien plus recherchés que les autres termes. Ainsi la « crise de la boxe » avancée par certain n’est peut-être pas si importante que cela, notamment vis-à-vis d’autres arts martiaux. Hormis ces deux disciplines, on constate que le grand public s’intéresse relativement peu et de moins en moins aux autres arts martiaux.

Il convient maintenant d’analyser cette baisse d’intérêt concernant les arts martiaux à proprement parler. Pour cela on prendra l’analyse de l’évolution des termes suivants : judo, karaté, kung fu, aïkido, kendo et taekwondo. Parmi les arts martiaux, ces derniers étaient les plus recherchés à cette époque et avaient tous en Janvier 2004 un score supérieur à 10 (le maximal de recherche, 100, étant atteint en septembre 2012 par le judo). On aurait pu penser que sur cette période des termes comme jujutsu (ainsi que toutes les orthographes courantes), taiji, wushu ou kravmaga se soient ne serait- ce que légèrement imposés, mais aucun de ces derniers ne dépassera le score de 10 sur cette période à l’exception du jujutsu en septembre 2004.

Vers la fin des arts martiaux?

On se retrouve ainsi avec une baisse générale de l’intérêt pour les arts martiaux d’environ 47,25% sur un peu plus de 8 ans. Cette baisse se vérifie aussi dans les termes évoqués plus hauts comme taichi (-35%) et le jujutsu (-32%). La recherche d’autres noms d’arts martiaux comme le kempo (-78,4%) ont fait une chute vertigineuse.

Il est donc certain que les arts martiaux intéressent de moins en moins le grand public.

L’exception problématique

Il ne faut cependant pas penser que tout ce qui relève de la pratique martiale baisse sur tous les fronts. En effet il y a un terme particulier dont la recherche a augmenté de 18,8% et ce terme est MMA (pour ce dernier un filtre limitatif au milieu du sport à bien évidemment été mis en place pour éviter toute interférence avec une assurance du même nom). Le MMA semble donc intéresser de plus en plus l’opinion publique ce qui est une bonne chose pour cette pratique mais problématique pour le milieu des arts martiaux. En effet, ce terme en Avril 2008 est 8 fois plus recherché en France que le terme art martial.

En vertu de son nom et du fait qu’il tende peu à peu à supplanter l’ensemble des autres termes recherchés (seul le terme judo l’est encore plus mais peu.), il viendra bientôt un temps ou le MMA sera plus recherché que l’ensemble des autres arts martiaux et deviendra pour le grand public une norme de référence en ce qui concerne les arts martiaux. En effet, ce dernier mal informé et voyant le terme Martial Art, ira par conséquent aligner cette pratique au rang d’art martial à part entière, mais de plus il y a de fortes chances que ce soit ce dernier qui déterminera la vision qu’il aura des arts martiaux. Hors l’image que donne le MMA –et plus particulièrement la médiatisation de cette pratique et de l’UFC- risque d’avoir pour conséquence une dévaluation de l’image des arts martiaux et à long terme, portera inévitablement préjudice aux arts martiaux.

En effet les personnes souhaitant se mettre à un art martial ne pratiqueront que l’art martial dont elles ont connaissance et s’y mettront pour les raisons qu’elles auront développées du fait des connaissances qu’elles ont acquises. Hors si les arts martiaux suscitent de moins en moins d’intérêt et que le MMA en suscite de plus en plus, le risque est que cette pratique vienne remplacer les arts martiaux. De plus, une telle situation risque de devoir laisser le choix à certaines pratiques ; entre se tourner vers la compétition et vers une application en MMA ou sombrer dans l’oubli, ou du moins disparaitre de la scène principale des arts martiaux. A ce titre, on remarque que les grandes fédérations semblent avoir fait le choix de l’adaptation avec la création de pratique telles le profight karaté ou le fighting système. Cependant ce n’est pas la première fois que de tels groupements sacrifient les arts martiaux pour le profit.

Cependant face à un tel constat on est en droit de se demander ce qu’il restera des arts martiaux dans 10 ans.

*sur les graphiques suivant les nombres donnés seront donnés sur 100. La valeur 100- ou valeur étalon- sera celle du terme le plus recherché sur la période allant de Janvier 2004 à Avril 2013 pour la France. Les graphiques ont étés obtenus via Google tendances.

Partager cet article

Repost 0
Published by l-art-de-la-voie - dans articles
commenter cet article

commentaires

Jack 25/01/2015 18:24

Bonjour Antoine,

Très bel article, très fouillé, très recherché.
Cependant il manque à ton article, selon moi, un petit bémol. Tu bases ton analyses et ton argumentaires sur les résultats de recherches sous google.
Je pense qu'il faut prendre en compte d'autres choses: notamment le comportement des internautes, la multiplication des plateformes d'informations liées aux arts-martiaux, et surtout facebook. Il ne faut pas oublier non plus les tablettes et leurs foultitudes d'applications, qui fait qu'il y a de moins en moins de recherches sur les moteurs de recherche, sans oublier l'apparition de nombreux moteurs de recherche qui s'imposent à l'OS ou au navigateur et qui donne des statistiques qu'on ne retrouve pas sous google.

J'ai remarqué que sur de nombreux sujets scientifiques, alors que je faisais des recherches sur google, dorénavant j'utilise des applications spécifiques. Et ces 10 dernières années mon comportement d'internaute a changé, je ne vais plus à l'information, l'information vient à moi (flux RSS, newsletter, applications android, plug-in firefox).

On a pu le voir sur les forums d'arts martiaux dont l'utilisation a explosé jusqu'en 2009/2010 où seuls sont restés les pilliers de bar, et les n00b. On avait à l'époque des forums d'arts-martiaux, maintenant on a un forum par art martial. Avant, il fallait chercher et trouver LA vidéo ou ZE information. Maintenant ce sont des vidéos facebook ou des pages de blogs qui sont partagées.

Le comportement des pratiquants d'AM et SdC d'internet a changé, le comportement du quidam moyen également.

En 10 ans on a vu l'explosion de styles minoritaires, mais aussi l'explosion de films basés sur ces arts martiaux peu connus (exemple avec The Raid et le Pencak Silat). Du coup ce qui passe à la télé n'est plus représentatif de ce qui est pratiqué dans 90% des dojo... On ne va plus faire du kung-fu, mais du bajiquan, du Pak-Mei, du Baguazhang. On ne fait plus du Taijiquan, mais du Taiji Chen, du Taiji Yang, du Taiji Wu... etc. De même qu'on ne fait plus de karate, mais du shotokan, du gojuryu, du wadoryu, du shitoryu, etc. Du coup les gens ne recherchent plus les termes "arts martiaux" ou "karate", "judo", "aikido" ou MMA... mais ils recherchent avec des termes précis.

De la même façon, les créateurs de méthodes de self-défense ont vu la fréquentation de leur cours exploser, le nombre d'instructeurs diplômés augmenter, les stages ne désemplissent plus.

Tout cela, Google ne le montre pas. Le bouche à oreille et les moyens de communications qui ne passent pas par google ne le montrent pas.

Et pour voir la fréquentation des dojos d'arts martiaux, il n'y a aucune baisse, au contraire, un intérêt accru, et la multitude de l'offre fait que le pratiquant recherche maintenant la qualité, un endroit où il se sentira bien et une pratique qui lui siéra.

La communication évolue, et je pense que c'est pour ça que les données démographiques de Google ne sont pas bonnes.
Encore une fois, j'ai l'impression qu'actuellement, on ne va pas chercher l'info, c'est elle qui nous trouve :)

Encore merci pour ta réflexion ;)

Au plaisir de te lire
Amicalement
Jack

kiaz 16/05/2013 10:31

Je ne suis pas d'accord avec la conclusion de l'étude et de l'article. Mais j'apprécie tout le travail fournis. Bravo.
Personnellement, j'aurais tendance à penser que l'intérêt aux AM est toujours autant vivace. Un prof de Wing Chun m'as dit que depuis les films sur Yip Man, il refuse du monde. Ce qui montre l'intérêt général mais en même temps une spécialisation tant de la part des diffuseurs (cinéma, presse, fédérations, clubs) Par spécialisation j'entends une professionnalisation des différents acteurs qui ne cherchent plus à "noyer" une discipline dans une définition générale mais au contraire la définissent en l'isolant avec une appellation bien définie sans mélange des genres.
Du coup, tout naturellement les critères de recherches sur le net s'en ressentent.

Antoine 16/05/2013 20:12

Je ne peux hélas pas être d'accord avec toi. Oui il y a eu quelques pics au moments de certains films ou évènement comme les JO mais la tendance de fond est que les clubs se vident, j'ai de nombreux témoignages de ceci autour de moi.

Concernant le terme wing chun entre février 2004 et mai 2013 la recherche connais deux phases une descendante jusque avril 2008 et une montante, avec des pics suite aux films. En revanche le terme wing tsun qui n'est sérieusement recherché en France que depuis Avril 2005 (hormis un pique en aout 2004) est en baisse constante.

Fabien 04/05/2013 00:08

Salut Antoine,

Excellent article. J'avais aussi réalisé cette études avant de lancer mon blog, et j'avais constaté cette chute vertigineuse. Merci de nous l'avoir proposé.

Voici les questions que cela soulève dans ma tête :

Qu'est-ce qui pousse les gens à fuir les arts martiaux ? :
Le côté traditionaliste ou le côté compétition ?
La crise ?
La télé qui les dévores au points que la culture en générale n'intéresse plus ?
Sommes nous arrivés dans l'air de l'amusement ?
Le manque d'évolution ou de progression de ces derniers ?

Bref, il est vrai que cela peu être flippant de se dire que les arts martiaux disparaitrons un jour. Mais dans l'histoire de l'humanité tout à évolué. Peu être prendrons t'ils une ou différentes autres forme.

Tu as soulevé là un sujet qui me passionne beaucoup.

Fabien

Bruno Bandelier 02/05/2013 20:42

Bonjour Antoine,

Bravo pour cet article qui nous ouvre un peu les yeux. J'avoue que je n'aurais pas pensé qu'il y ait une telle chute. Mais ça correspond à peu prêt à la chute que l'on constate dans les clubs.
Mais bon, maintenant qu'on le sait, c'est à nous, amoureux des arts martiaux, de continuer à nous démener pour faire connaitre nos différents arts martiaux. On ne baisse pas la garde.

Amicalement,
Bruno

staffsciencesmartiales 27/04/2013 15:46

Et bien... on va faire de la pub MMA, car finalement c'est bien ce que (nous) on fait : un mix d'arts martiaux (et on n'est pas obligé de dire sur la pub "japonaises ancestrales, pragmatiques et avec de la philosophie") ... Bref s'adapter aux lambdas, et pour le mma type ufc, on y travaille (à faire du dojo kudaki, bien sur). Banzai ! A part ça on vous attend toujours sur http://sciences-martiales.guildealliance.com/

Présentation

  • : L'art de la voie
  • : Si le site l’art de la voie n’était là à l’origine que pour vous permettre d’accéder au magazine ce n’est plus le cas. Vous y trouverez des articles en avant premières et d’autres inédits mais aussi le zapmartial qui vous permettra de vous détendre entre deux entrainements ainsi que des liens vers d’autres sites et la page facebook l’art de la voie où vous pourrez suivre l’actualité de votre magazine et participer à des débats passionnés sur votre pratique martiale.
  • Contact

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -